LE ROLE DES EVEQUES EN AFRIQUE CENTRALE

Les conférences des évêques des pays d’Afrique centrale se sont constituées en association, dénommée Association des Conférences épiscopales de la Région d’Afrique centrale (ACERAC). L’ACERAC a été créée officiellement en 1987 à Yaoundé au Cameroun, pour satisfaire le souhait du Symposium des conférences épiscopales de l’Afrique et du Madagascar (SCEAM) de diviser l’Afrique en régions : Afrique centrale, Afrique de l’Ouest, Afrique du Nord, Afrique de l’Est, Afrique australe, Océan indien, etc. Cette association, dont le siège se trouve aujourd’hui à Brazzaville, en République du Congo, comprend six organisations que sont : la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun (CENC), la Conférence Episcopale de Centrafrique (CECA), la Conférence Episcopale du Congo (CEC), la Conférence Episcopale du Gabon (CEG), la Conférence Episcopale de la Guinée Equatoriale (CEGE) et la Conférence Episcopale du Tchad (CET).  Cependant, du fait de la position géographique de la RDC (République démocratique du Congo) d’une part, et d’autre part du rôle actif que joue la Conférence des évêques de ce pays dans l’actualité politique de la RDC de ces dernières années, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) est également considérée dans ce document.

 

Découvrez la version animée de cette cartographie institutionnelle en cliquant ICI