Des initiatives œcuméniques de lutte contre le terrorisme au Burkina Faso

Jusqu’ici épargné, le Burkina Faso a connu pour la première fois le terrorisme directement sur son territoire le 4 avril 2015, avec le kidnapping d’un Occidental en territoire burkinabè : depuis lors la capitale Ouagadougou, le Nord et l’Ouest, non-loin des frontières maliennes, sont régulièrement soumis à des actes terroristes souvent sanglants.
Tout en développant des actions militaires, l’Etat mise aussi sur des approches qui visent le renforcement du dialogue religieux et la sensibilisation des jeunes, considérant que la réponse globale à apporter aux menaces terroristes au Burkina Faso requiert une étroite coopération entre les différentes religions mais aussi des actions internes au sein des différentes confessions,  susceptibles de réduire les velléités de passage des jeunes dans les camps des extrémistes….

Découvrez la version animée de cette cartographie institutionnelle en cliquant ICI